Communauté de Communes / Présentation du territoire / Les 16 communes / Bonnegarde

Bonnegarde

Bonnegarde

Bonnegarde est une commune située en Chalosse, au contact des Pyrénées-Atlantiques (Sallespisse, Bonnut et Sault-de-Navailles sont nos proches voisines avec Amou, Nassiet et Marpaps). 288 habitants vivent sur un territoire de 960 ha . Notre commune a encore une vocation essentiellement agricole avec une quinzaine d’exploitations agricoles, une entreprise d’accouvage et quelques artisans et commerçants, qui ont leur siège sur la commune.

L’école comprenant 2 classes, fonctionne dans le cadre d’un regroupement pédagogique, géré par un syndicat de quatre communes : Arsague, Bonnegarde, Castel-Sarrazin, Marpaps. Cela nous a permis de conserver les écoles dans les trois communes où elles existaient auparavant, ce qui est primordial pour la vie du village et pour conserver la proximité dans une petite structure qui, comme chacun le sait, est source d’excellence. Dans le cadre du projet Ecole Numérique Rurale, la classe des CM a été dotée d’un tableau blanc interactif.

Quelques associations animent notre village :

• L’association sportive de basket ABN avec AMOU et NASSIET.
• Le Comité des fêtes très dynamique.
• «Rencontre-loisirs» qui propose divers jeux, cartes et jeux de société et fonctionne avec les aînés de MARPAPS.
• La société de chasse installée dans son nouveau local mis à disposition par la commune.
• Les bénévoles qui oeuvrent sans relâche au maintien de notre classement régional « Village Fleuri » 2 fleurs.

Quelle est notre histoire ? En remontant la vallée du Luy de Béarn, après avoir dépassé le bourg d’Amou, on aperçoit sur la droite, une masse sombre qui domine la plaine. Cette hauteur boisée, aux pentes très raides, est l’extrémité occidentale d’une colline aux versants abrupts, où existent, de haute ancienneté, des retranchements en terre qui faisaient jadis de cette position très forte, un poste de garde et de surveillance de premier ordre. Les textes latins du Moyen âge désignaient cette « gouarde » qu’on appelle aujourd’hui castéra, sous le nom de « Bona garda » et quelquefois, « Bella garda », bonne garde, d’où le nom actuel de BONNEGARDE. Ce promontoire naturel fut coupé par la main de l’homme par un fossé et un rempart de 16 mètres de haut. En 1279, sur ce promontoire, une bastide est créée par Edouard 1er et agrandie en 1288 par une « Biolle » pour le séjour du roi d’Angleterre et sa cour  (extension sur 10 ha environ), la bastide déjà peuplée étant trop exigüe pour accueillir la cour du roi. Edouard 1er , après avoir fait étape à Bonnegarde en  1287 lorsqu’il se rendit à OLORON pour négocier la libération du Prince de Salerne, y revint en novembre 1288 pour un séjour de 4 mois, attendant le retour  des 60 otages remis au roi d’Aragon lui donnant le temps de réunir les 3000 marcs, rançon du Prince de Salerne. Aliénor, épouse du roi vint le rejoindre au cours de son séjour avec une escorte de 110 archers. Le 21 mars 1289 le roi et sa suite prenaient le chemin du retour vers l’Angleterre. La reine, malade  devait mourir en son royaume, et ramenée d’étape en étape à l’abbaye de Westminster. En 1291 un incendie brutal et rapide, imputé à la malveillance,  détruisit Bonnegarde. En 1400, le roi d’Angleterre, Henri IV, concéda le baillage de Bonnegarde à Jean du Fau de Saint-Sever. En 1453, les Anglais sont  définitivement chassés de la terre française et la Biolle de Bonnegarde était abandonnée. Un nouveau village de Bonnegarde avec une nouvelle église et une  nouvelle maison commune s’établit sur le site actuel où la population trouva plus d’espace qu’entre les fortifications de terre qui la ceinturaient et la  contraignaient. Au moment de la Révolution Française, le domaine du château de Bonnegarde eut comme propriétaire un prêtre jureur, nommé Lannefranque  qui laissa un mauvais souvenir par sa conduite. Le château passa d’héritage en ventes pour être actuellement une résidence privée. Que dire encore de  Bonnegarde, si ce n’est la découverte par un agriculteur, il y a environ 25 ans, de vestiges identifiés comme étant un campement de Gaulois nomades aux prémices de la nouvelle société gauloise. Ces fouilles ont permis de considérer que ce site fût occupé au cours du premier siècle jusqu’à la fin du II ème . Ce  site est aujourd’hui un champ de maïs……

Quel est notre avenir ? Notre commune est rurale et le restera certainement longtemps. Nous n’avons ni la vocation, ni la volonté à développer des lotissements entrainant une augmentation substantielle de la population. Nous pensons que la politique intercommunale à laquelle nous adhérons fortement  est une solution incontournable pour nous. Mais nous sommes bien sûr toujours prêts à accueillir chez nous de nouveaux habitants, des artisans, des  commerçants ainsi que tout créateur d’activités, afin de développer notre village. Notre avenir c’est la Communauté des communes qui nous permettra  d’appréhender de façon globale l’aménagement et la dynamisation de notre territoire. L’école doit rester au centre de nos préoccupations dans le cadre du  RPI. L’augmentation des effectifs nous a conduit à l’agrandir afin d’accueillir nos enfants dans de bonnes conditions.

 

Activités économiques :

Secteur Entreprise Tél. E-mail
Hébergement (Chambres d'hôtes) MAISON D'ANTOINE 05 58 89 02 32 ericosman@hotmail.com

Information

Canton d'Amou

Population: 307

Superficie du territoire:

Maire: M. LARROUTURE Didier

Les adjoints:

M. BERGEZ Michel

M. DESTANDAU Michel

Coordonnées de la mairie:

95 Route du Bourg
 40330 BONNEGARDE

Téléphone: 05 58 89 24 29

Fax: 05 58 89 24 29

Email: bonnegarde.mairie@wanadoo.fr

Secrétaire général: Mme PEYRAUBE Marie-Christine

Heures d'ouverture de la mairie:

Mardi de 14 h à 18 h
Mercredi de 9 h à 12 h
Vendredi de 9 h à 12 h
Samedi de 8 h à 10 h

N° INSEE: 40047

Délégués communautaires

Didier LARROUTURE

Didier LARROUTURE


Michel BERGEZ

Michel BERGEZ


Plan du site

Présentation du territoire

Enfance, Loisirs, Culture

Action sociale

Activités éco.

Aménagement de l'espace

Informations pratiques